«C’est juste l’initiative d’un illuminé»

Son dénouement est aussi imprévisible que le fut son émergence. L’initiative pour les vaches à cornes est le troisième objet soumis au vote populaire ce dimanche 25 novembre 2018. Armin Capaul, paysan originaire des Grisons et initiant de celle-ci, espère son aboutissement. Mais tous ses collègues ne sont pas unanimes.

Michel Dévaud et Jean-Luc Berset, paysans fribourgeois, ne partagent pas l’enthousiasme de l’initiant. Ils nous expliquent les raisons de leur désapprobation, notamment à cause des réformes sur la stabulation libre, qui oblige les paysans à laisser les bêtes en liberté sans attache dans les enclos ; un mode de logement plus agréable pour les animaux, mais qui, visiblement, n’est pas sans conséquences.