La Fribune, une merveilleuse aventure de vie

Etudier c’est bien, mais c’est pas tout copain. C’est pas ce qui reste à la fin. Trois années ou deux c’est selon et BAM diplôme dans ton nez. Bravo. Tu cherches du job, on te demande d’avoir 5 ans d’expérience et entre 20 ans et 20 ans et demi. Fallait y penser hein. Du coup tu regardes en arrière et tu te dis flûte, c’est sûr. Mais après tu regardes encore et tu te dis que quand même les mines au Frison c’était bien sympa, les discussions à la pause avec tes potes aussi. Tu te dis quand même La Fribune ça dépotait sévère même si des fois le rédac chef il écrivait des éditos pompeux avec l’expression dépoter sévère. Et t’as raison. Et tu regrettes, tu te dis j’aurais bien fait partie de cette belle aventure de vie au sein de La Fribune même si le rédac chef il écrivait des fois des éditos avec la phrase « belle aventure de vie ».

Ou alors t’es nouveau, ou tu veux t’engager, pour pas avoir de regrets, c’est à toi que je m’adresse. A La Fribune on fait du journalisme sans académisme, c’est l’idée. Ça veut dire que tu restes pas derrière ton ordi à récolter de l’info de seconde main. Tu vas dans la rue, tu téléphone à des gens, tu questionnes et tu écoutes. Sinon le lecteur s’emmerde et toi aussi. « Ouais mais je veux pas être journaliste moi ! ». Ok, oui, mais écoute bien ce qui suit, là, dans le prochain paragraphe.

Faire du journalisme ça prépare pas seulement à être journaliste. Ça développe la curiosité. Il faut être à l’affut, trouver des sujets pertinents. Ça jaillit parfois d’une discussion ou de quelques mots captés dans la rue. Le sujet trouvé il faut ensuite le manipuler, l’élaguer, chercher des informations, investiguer et contacter les personnes pertinentes. Du coup tu développes ton esprit d’analyse. T’as ton sujet et suffisamment d’informations, faut faire marcher tes compétences rédactionnelles maintenant. Long processus, parfois douloureux, il faut faire simple, aller à l’essentiel et dérouler ton récit de manière logique, compréhensible pour le lecteur. Sans un certain esprit de synthèse, t’es foutu.

T’as remarqué tous les mots clés ? Curiosité, esprit de synthèse, esprit d’analyse, compétences rédactionnelles ? C’est des trucs que tu retrouves dans toutes les offres d’emploi. Et si vraiment écrire c’est pas ton truc on a aussi d’autres projets. On organise des soirées, on a une équipe de communication, on veut faire plus de vidéo, faut des correcteurs, des traducteurs. Bref t’as forcément ta place dans notre superbe équipe de bons copains.

Du coup t’arrêtes de minauder et tu nous écris ici : info@lafribune.ch. Ou alors tu nous laisses un MP sur Facebook, ou alors tu nous contactes via notre formulaire sur le site : www.lafribune.ch. T’as pas internet, pas de soucis, tu fais deux trois signaux de fumée depuis la chapelle de Lorette et t’es engagé.

A tantôt, bon début à l’uni de Fribourg pour les nouveaux, les autres, serrez les dents.