Peut-être vous êtes vous dit, durant ce week-end d’Eurovision, en réchappant à un énième jeu à boire en lien avec son visionnage, « J’ai eu chaud ». Peut-être êtes-vous resté planté devant votre télévision, à évaluer l’état du patrimoine forestier canadien, en songeant que Johnny Hallyday ferait sans doute mieux de ne pas retourner y chanter durant quelque temps (ou à jamais, pour les plus mélomanes d’entre vous). Il n’en demeure pas moins que la chaleur a peut-être été le leitmotiv de certains ce week-end. Et, puisque l’été semble toujours si peu décidé à poindre, Lundispensable se propose cette semaine de vous fournir un petit programme des plus ardents. Au menu: réflexion sur la pornographie, pogo de la contestation sur la musique slave, surveillance de feu de forêt et enfin simulation de fraude fiscale – ou comment empêcher les impôts de consumer votre fortune.

Bonne lecture!

banniere 16 mai 2016

UN FILMShame, par Steve McQueen

Un film sur les pulsions et la vie

Dépendance à la pornographie et à la sexualité. Si le phénomène est peu réjouissant car malheureusement de plus en plus fréquent, le film Shame introduit étonnamment bien la thématique via le personnage de Brandon, un célibataire de trente ans, incarné par l’excellentissime Michael Fassbender, apparemment obsédé par la sexualité. Films pornographiques, webcams X, prostituées ; pris dans ce qui semble être une dépendance aux médias pornographiques et à son propre plaisir, le personnage semble éprouver une certaine difficulté à assumer ainsi qu’à prendre conscience de sa condition, notamment vis-à-vis de sa sœur qui se trouve être l’élément perturbateur de l’histoire. Si le film peut sembler au premier abord très moraliste et critique, il n’en est rien. La focalisation sur le personnage de Brandon nous plonge directement dans une réalité délicate ainsi que parlante pour une bonne partie du public. Bien que l’exemple que nous donne le film soit relativement extrême, la dépendance à la pornographie semble être un phénomène dont la fréquence n’a de cesse d’augmenter. Shame, en deçà son excellente réalisation, se paye le luxe d’une réflexion sur l’éventuelle dangerosité ainsi que sur l’impact psychologique individuel de ce phénomène.

[Aminoël Meylan]

Shame, par Steve McQueen, 1h39min.

*****

UN GROUPE – Dubioza Kolektiv

Depuis 2004 résonne en Bosnie une musique contestataire, aux relents dub et rock. Au moyen de leurs sonorités rythmées, à la fois occidentale et propre aux pays de l’est, les bosniens de Dubioza Kolektiv pointaient du doigt les incohérences et manipulations propres à une politique balkanique décriée, dans leur album Apsurdistan (2012). Celui-ci proposait des titres comme Kažu (« Ils disent ») ou Krivo je more 2 (« C’est la faute de la mer 2»), parodie de l’équivalent slave de l’ironique boutade « Thank’s Obama ».

2016 est l’année qui voit poindre, à l’extrême ouest du continent, leur dernier album , Happy Machine (paru en Bosnie en 2014). Leur dernière chanson au clip des plus léchées, Free.mp3, est quant à elle une apologie détachée et colorée du téléchargement gratuit (comme son nom ne le sous-entend absolument pas). Et plutôt que de jouer la carte du « Faites ce que je dis, pas ce que je fais », Dubioza pousse sa logique jusqu’au bout, proposant le sympathique paradoxe de voir se côtoyer sur leur site lien pour acheter leur album… et lien pour le pirater.

[Bérénice Balmat]

Chaîne Youtube de Dubioza Kolektiv.

Site de Dubioza Kolektiv

Bonus : En concert le 28 mai 2016, durant The Spirit of Balkan, au Pferderennbahn d’Aarau.

*****

UN JEU VIDEOFirewatch, par Campo Santo

Développé par Campo Santo sur Unity 3D, ce jeu d’aventure est sorti le 9 février 2016 et entre étrangement en écho avec les événements dramatiques qui touchent le Canada en ce moment.

En effet, le joueur incarne un quarantenaire, Henry, qui décide de tout quitter sur un coup de tête : il s’engage pour surveiller et prévenir les feux des immenses forêts du Wyoming, perché en haut d’une montagne. Enfin, son seul contact avec le monde extérieur est sa supérieure Delilah, joignable par radio à tout moment. Mais un jour, Henry sera forcé de quitter sa tour et d’explorer cet environnement sauvage, faisant face à des questions et des choix qui pourraient construire ou détruire sa seule relation.

Débutant comme une promenade bucolique à travers un environnement magnifique, le jeu s’intensifie alors que l’incendie qui ravage la forêt devient de plus en plus incontrôlable. Un peu trop court et laissant le joueur trop souvent dans une position passive, ce jeu n’en reste pas moins brillant par ses graphismes, ses musiques et ses dialogues magnifiques entre deux personnages très développés. Même sans y jouer, il mérite un coup d’œil, par exemple à travers les nombreux walkthrough que l’on trouve sur YouTube.

[Alizée Lombard]

Firewatch, par Campo Santo, 2016, disponible pour PS4, Windows, Linux et Mac OS.

Site de Firewatch

*****

UN JEU VIDÉOStairway to Tax Heaven, par Consortium International des Journalistes d’Invesitgations/Le Monde

Vous en étiez sûrement au courant depuis toujours, et vous en avez peut-être entendu parler récemment, mais il y a des gens qui cachent de l’argent au Panama. Cependant, ce qui a poussé les médias à énoncer l’évidence, c’est qu’ils en ont trouvé des preuves, et les ont lancés à la tête de tous ceux qui faisaient semblant de pas savoir.

J’ai fait ce constat, puis j’ai réfléchis. Peut-être que je serai riche un jour, moi aussi, et ce serait bête qu’à ce moment je ne puisse pas soustraire mon argent à l’impôt.

Par une incroyable coïncidence*, le Consortium International des Journalistes d’Investigations, ceux-là même qui ont mis l’affaire en lumière, ont justement créé un petit jeu sympathique sous forme « d’histoire dont vous êtes le héros » qui aide à comprendre simplement quelques mécaniques de cette affaire.

Il n’est pas très long et ne révolutionne pas le genre, mais on ne peut que se sentir enrichi de l’avoir fait.

*Explicable par le fait que j’écris mes introductions après avoir trouvé mes sujets.

[Benoît Richard]

Venez expérimenter Stairway to Tax Heaven

*****

N’HÉSITEZ PAS À NOUS ENVOYER VOS IDÉES ET VOS TEXTES POUR LES SEMAINES À VENIR!