On n’arrête pas le progrès, et pourtant qu’il y a eu de mondes pour essayer! Prenez les débuts du livre: « Quel média dangereux, n’avez-vous pas idée de mettre pareille chose entre les mains d’enfants? Ils ne font plus rien, se goinfre de fictions qu’ils ne parviennent pas à distinguer de la réalité! » Arrive la seconde moitié du XXe siècle, et avec elle la popularité des bandes dessinées en Europe et des comics outre Atlantique: « Mais il n’y a rien de plus nuisible pour la jeunesse! De la violence abrutissante ou des enfantillages, rien de constructifs, ni d’éducatifs! Mais dépêchez-vous de mettre des livres entre les mains de la jeunesse, ça, c’est un loisir acceptable! » Forcément, avec l’arrivée d’Internet, je ne vous refais pas la chanson: jeunes gens, allez lire des livres et des BD et restez loin de vos écrans, il vaut mieux.

Alors aujourd’hui, Lundispensable prend le risque de vous proposer un roman, une bande dessinée, un comics et même une page Facebook! En un mot, les fruits du progrès de plusieurs époques, que nous vous invitons chaudement à découvrir, aussi dangereux soient-ils.

UN LIVRE – Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, de Dai Sijie

Sans doute avez-vous déjà été amené à lire un livre de Balzac durant votre scolarité et sans doute avez-vous vécu cela, à l’époque, comme une véritable torture. Le genre, pile entre le supplice de la goutte et une semaine à écouter en boucle la voix synthétisée des transports publics. Alors, si j’essayais de vous faire croire que Balzac a su proposer un plaisir de lecture ultime à de jeunes gens et une véritable éducation, vous me hurleriez sans doute au visage « Sciences fictions! Sorcellerie! ». Et vous auriez sans doute raison… s’il s’agissait d’un contexte scolaire, où l’on vous force à lire. Mais le récit de ce roman se situe dans la Chine communiste de Mao Zedong, à une époque où la littérature est censurée, au sens autodafé-ien du terme. On y suit la rééducation dans les montagnes de deux jeunes citadins. Ceux-ci n’ont qu’un atout pour améliorer leur sort: leur capacité à narrer des histoires. Des histoires nourries par les films de propagande, et qui n’auraient sans doute fait que tourner en rond avant la lecture bouleversante d’Ursule Mirouët. Débute alors une quête pour l’obtention d’autres livres et surtout leur dissimulation, avec un objectif: les utiliser pour transformer la fille du Tailleur dont tous deux sont épris. Une véritable ode au plaisir de lire.

[Bérénice Balmat]


UNE BDMirador, tête de mort, de David Cenou

Je ne vous l’apprends pas, le mois d’août nous a approvisionné en événements atroces, où l’intolérance règne en maître. Et devinez quoi, les autres mois n’étaient guère mieux. Forcément, depuis longtemps, certains se sont lancés dans un long périple : celui de faire comprendre à l’intolérant pourquoi il ne devrait pas l’être. Mais bien plus long est celui de ceux qui cherchent à comprendre pourquoi l’intolérant est ce qu’il est. Vous vous en doutez, Mirador, tête de mort traite de ce second aspect. Bande dessinée autobiographique, elle relate la vie d’un jeune punk, Sam, bien vite amené à devenir skinhead, et de sa descente aux enfers dans un univers aux relents de soirées, de famille et de violence. L’œuvre ne cherche ni à enjoliver un passé, ni à le justifier, mais juste à le relater. Et sa lecture ne peut que bousculer une fois de plus un manichéisme si évident à s’imaginer, car bien trop peu de choix semblent ici différencier les « méchants skinheads » des « gentils autres gens ».

[Bérénice Balmat]

Résultat de recherche d'images pour "mirador tête de mort"

UN COMICSTokyo Ghost, de Rick Remender et Sean Murphy

Stress, anxiété? Votre vie n’est qu’un gouffre à questionnements, et ne jamais trouver réponse vous plonge chaque instant dans la déprime? La Nano-Tech est là pour vous! Drogue omniprésente à L.A. en cette belle année 2089, avec elle à vous Internet en permanence: et quoi de mieux qu’un bon gavage de séries pornographiques et de télé-achats pour oublier ses abîmes existentiels? Votre vie deviendra bien vite une longue fiction parsemée de buzz, splendide! Et ne perdez pas votre temps à essayer d’être un Zero-Tech comme Debbie: rien de pire que d’être le seul clean au milieu d’une armée de camés. Ou alors comme elle, dépêchez-vous d’essayer de rejoindre la noble Tokyo, le dernier bastion Zero-Tech de cette planète. Mais mon petit doigt me dit qu’elle ne tardera pas à être convoitée par le reste de ce monde survolté.

[Bérénice Balmat]


Résultat de recherche d'images pour "tokyo ghost"

Tokyo Ghost, Vol. 1 Eden Atomique

Tokyo Ghost, Vol. 2 Enfer Digital


UNE PAGE FACEBOOK – Ancient Enthusiast

Et si, entre deux vidéos de chats qui tombent et un article de type « Cet homme mange du verre depuis 30 ans. Ce qui va lui arriver va vous surprendre! », vous faisiez de votre fil d’actualité Facebook un musée où s’extasier de monuments historiques sous tous les angles? Certes, les propos tenus par Ancient Enthusiast sont parfois à prendre avec des pincettes sur le plan historique et archéologique. Mais la qualité des photos 360° proposées sur leur page vaut largement le détour. Pyramides de toutes sortes, temples orientaux, mosquées colorées, statues du Bouddha gigantissime et autres tombeaux égyptiens: venez vous immerger quelques secondes dans ces décors incroyables tout en conservant le confort de votre fauteuil(*).

*Fauteuil non-contractuel. Lundispensable n’assume aucune responsabilité quant au non-confort de votre siège.

[Bérénice Balmat]


Comment? Cette rubrique ose s’appeler Lundispensable sans parler de cette fameuse œuvre qui est selon vous la plus indispensable des indispensables?

Ecrivez-nous!

Lundispensable est une rubrique culturelle participative de la Fribune. N’importe quel membre de l’Université de Fribourg est libre de nous proposer un texte sur n’importe quelle œuvre ou média culturel, sans condition de rédactions autres qu’une longueur d’environ 150 mots. Aucun engagement envers la Fribune n’est demandé.

N’hésitez plus et participez à Lundispensable!