Si vous avez trouvé l’actualité de la semaine un peu casse-pied, vous avez de la veine. Car une fois n’est pas coutume, le Lundispensable laisse les dernières nouvelles de côté et vous propose simplement de quoi creuser vos méninges, égayer vos tympans et exciter vos papilles avec quelques trouvailles et rendez-vous à ne pas manquer…

jjjjjj

 

UN LIVRE – AMOUR ET MATHS, de Edward Frenkel

« La mathématique est l’alphabet dans lequel Dieu a écrit l’univers », disait Galilée. Et pourtant, ce langage universel reste souvent indéchiffrable pour la majorité d’entre nous, alors que celui-ci est chaque jour plus important pour comprendre le monde qui nous entoure. Perturbé par cet amer constat, le mathématicien de renom Edward Frenkel s’est donné pour mission de faire découvrir l’élégance de ce monde invisible aux profanes que nous sommes. Avec son livre Amour et maths, il a l’ambition de « révéler les mathématiques dans toute leur splendeur, […] et ce même si [nous ne sommes] pas a priori du genre à utiliser les mots « maths » et « amour » dans un même phrase ». En mêlant habilement récit autobiographique et essai mathématique, nous découvrons le parcours passionnant d’un mathématicien hors-norme, son domaine de recherche et sa fascination pour la « formule de l’amour », à laquelle il a déjà dédié un court métrage… Vendu à plus de 100’000 exemplaires aux Etats-Unis, son best-seller a enfin été traduit en français cette année. A dévorer, de toute urgence !

« La dernière crise économique mondiale tient pour une large part à l’usage répandu de modèles mathématiques inadéquats par les marchés financiers. En raison de leur manque de culture scientifique, de nombreux responsables ont manié ces modèles sans en comprendre les limites, mais avec une arrogance et une cupidité qui ont failli anéantir le système entier. Ils tiraient injustement avantage d’un accès asymétrique à l’information, en espérant que personne ne vienne y regarder de trop près. Si nous avions été plus nombreux à comprendre le fonctionnement de ces modèles, peut-être aurions-nous su éviter le pire."

 

« Amour et maths », de Edward Frenkel (Flammarion, 2015, 306 pages)

 ********

 

UN CONCERT – YARON HERMAN & ZIV RAVITZ DUO

Comment décrire au mieux Yaron Herman, jeune pianiste à la voix timide qui ne freine devant rien ? Véritable bricoleur des styles, sa musique en continuelle mutation ne cesse de surprendre son public. De Nirvana à Britney Spears (vidéo), de Fauré à Gershwin, de son Israël natal à la France, Yaron Herman touche à tout et le fait toujours brillamment. L’audace et l’éclectisme du virtuose se voient transcendés par ses harmonies raffinées et familières dont s’échappe une furieuse énergie. Son dernier album Everyday, en duo avec le batteur Ziv Ravitz, est une nouvelle ligne pétillante à sa discographie déjà riche. Celui qui fut cette année le patron du jury du très réputé concours de piano du Montreux Jazz revient en Suisse avec son acolyte, le temps d’une soirée dans le chaleureux Moods im Schiffbau de Zurich. Un crochet à ne pas manquer dans le monde ébouriffant de ce pianiste unique.